ZyGoMaTiK

Gardez le sourire avec la ZyGo
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui a dit que Lyonna était un chat ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyonna
Paye sa tournée pour parler.


Messages : 156
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Qui a dit que Lyonna était un chat ?   Sam 10 Avr - 0:00


Oyez Oyez ! Vous me connaissez mais vous voulez mon histoire ?

Voici mon Histoire Elle commença, alors, que j'étais tout jeune enfant. À ce jour, le 22 Joullier de cette année, une nuit fraiche pour la saison s'annonçait au village des éleveurs. J'étais une osamodas immature, je lisais en cachette à la lueur de la lune, le célèbre livre « Bouloute : Bien l'élever ». Car quelques jours auparavant j'avais reçu une jeune Bouloute, que je nommai alors Espoir. Mais, soudain, j'entendis des bruits en bas de l'escalier, je sortis de ma chambre, traversa le balcon et descendis à moitié l'escalier. Les bruits que j'avais identifiés précédemment étaient finalement, des voix qui se disputaient, ou plutôt négocier d'après ce que j'ai pu entendre. Une ombre approcha alors de l'escalier, effrayée je remontai vite dans mon lit. Chaque matin, Espoir et moi allions chasser les dragodindes sans jamais réussir à en capturer une.


[ Passé ] Ce matin ne fit pas exception. Fatiguées et affamées nous rentrâmes à la maison pour pouvoir grignoter quelque chose. L'après-midi était consacré à l'apprentissage du feu, car dans ma famille on est osamodas feu de mère en fille, mais, j'avais une phobie du feu. Du coup ma mère finissait par ne plus me supporter me disait d'aller jouer avec mon petit tofu. Après un modeste dîner j'allai me coucher. Je repris mon ouvrage et m'endormie dessus... Mais je fus réveillé par une chaleur intense, je sautai hors de mon lit et aperçus seulement un instant l'ombre frapper ma mère puis manquant d'air, je tombai et perdis connaissance...
Je me réveillai sur un grand lit. J'essayai de bouger, mais mes membres me faisaient atrocement souffrir, j'émis un cri de douleur. Je vis un grand personnage s'approcher de moi, il était vêtu d'un beau chapeau à cornes noir corbeau, comme ses cheveux qui dépassaient de sa coiffe, une grande cape ornait son dos, fendue en bas pour laisser apparaître une longue queue noire. Il se présenta, Karom, osamodas qui maîtrisait le feu et l'eau. Quand il se mit face à moi, la terre tremblait et se soulevait, des éclairs gravitaient autour de lui. On eu dit un ange destructeur, avec sa beauté fatale et sa puissance que l'on sentait seulement en posant un regard sur lui. Cet Ange, me demanda mon nom, mais j'étais incapable de lui dire... on ne m'avait jamais nommé, mise à part ma mère qui me surnommait « cervelle de iop », à cause de ma peur du feu. Il réfléchit un instant et me dit avec sa belle voix grave qui faisait trembler la terre « Tu te nommeras, Lyonna, en hommage à ma défunte femme Lionna... ». J'osais alors lui demander où était ma Bouloute, Espoir. Il me répondit d'une voix froide, qu'elle était morte dans l'incendie. Karom, me proposa d'apprendre la puissante magie de l'eau. J'acceptai, la magie du feu me faisait peur alors pourquoi pas apprendre son opposé...

Après la mort de Maître Karom, Volt et moi sommes partis. Avec une panoplie Akwadala, quelques kamas que j'avais mis de côté. Nous nous entraînions chaque jour plus, pour ne plus y penser. Mais je dérivais, Volt le sentais et ça ne lui plaisait pas, du tout. À force, de traîner dans la Lande De Silimote, je devins aussi noir que mon humeur, aussi noir que mon coeur, que la mort. Volt, lui, devint un tofu noir, agressif et taciturne. J'errais sans but, cherchant Brâkmars pour m'y engagée. Cela faisait plusieurs joursque je n'avais pas mangé un bon repas, me contentant de vulgaires plantes fanées et pourries. Volt se sentait déboussolé de me voir dans cet état, ne savait quoi faire. Il répugnait à mettre les pattes dans cette cité noire. Je me trouvais devant les portes de ce sombre endroit. Quand soudain, Volt pris ses petites pattes et détalas, surprise et chagrinées j'entrais dans Brâkmar. Je me présentais à la milice dans un sombre état. Mes vêtements blancs étaient devenus Noir, mes cheveux noirs aussi.

Je me battais sans pause contre les Bontariens. Au cours de mes combats, je me confrontai à un autre invocateur, lorsque que je me préparais à envoyer ma griffe cinglante, il invoqua un tofu, une petite bête jaune, ressemblant à ..... Et c'est à ce moment-là que je me rendis compte de mon erreur. Ma grande erreur ...

"Volt, Volt" Je ne cessais de prononcer son nom, de penser à lui, mon meilleur ami, mon fidèle ami, mon seul ami. Je désertai les rangs des Brâkmariens. Je cherchais Volt, demandais aux personnes que je croisais s'il ne l'avait pas vu, mais ils me prenaient pour une folle souvent me répondaient " Va te chercher un autre tofu" mais, ils ne comprenaient pas que Volt était ma seule famille ! Passant à Bonta, je m'achetai de nouveaux vêtements.

Je me promenais dans Bonta, quand je croisai deux enfants qui martyrisaient un pauvre chaton. Outragée, j'allais les voir et leurs ordonnas de laisser le pauvre chaton tranquille. Finalement, ils s'en allèrent, laissant le chaton seul et traumatisé. Je pris le chaton dans mes bras, ne le laissant plus seul, je le nourrissais je prenais soin de lui. Il comblait ma solitude, ma peur. Charly, je le nommais. Ensemble, nous cherchâmes Volt, longtemps, mais sans résultat. Mon petit Chaton me soutenait à sa façon.

Lasse de la guerre des Bontariens et des Brâkmariens. J'optai pour la neutralité. Après plusieurs mois, Charly et moi continuâmes à chercher Volt, en vain.

Désespérée, je me rendis au village des éleveurs, je n'y avais plus remis les pieds depuis que ma maison avait brûlé, je retrouvai celle-ci, vide et couverte de plantes. Nous retournâmes là où jadis, Volt et moi, chassions les Dragodindes. Soudain, alors que je m'approchais du lieu, une dragodinde Amande-Rousse surgit et fonça vers moi. Sur son dos j'aperçus, un tofu, un tofu ? Volt ? La dragodinde s'arrêta devant moi, puis Volt sauta dans mes bras. Heureuse, je présentais Volt à Charly et celui-ci me présenta Espoir la dragodinde. D'après ce que j'avais pus comprendre des " Cui, Cui ? Cui !", Espoir avait aidé Volt à me chercher, car il s'en était voulu de m'avoir abandonné et moi je m'en voulais de l'avoir laisser partir.

[ Présent ] Plusieurs années avaient passé depuis que Maître Karom m'a sauvé des flammes. Mais malgré sa beauté et sa force, la mort l'avait rattrapé pour lui rendre hommage j'avais cherché la tombe de sa défunte femme, pour l'enterrer à ses côtés, j'avais à présent 18 années. Et pourtant je me retrouvais seule ( avec mes amis bien sûr : Charly, Volt et Espoir ) dans le vaste monde. J'errais sans but dans Astrub quand un jeune eniripsa m'invita dans sa guilde. Quelque temps après, je subissais diverses influences surtout celle des Anges et des Démons, mais j'avais appris à haïr leurs guerres puériles, après avoir appris pourquoi ma maison fut incendiée au beau milieu de la nuit.

Intérieurement je remerciais les Dieux, pour m'avoir fait retrouver Volt. Pour rendre, ma pareille, j'eus l'envie d'aider les gens. Je leur donnais mon aide à tous, sans distinction. Mais ce qu'y m'importais le plus, c'est d'avoir retrouvé Volt. 'est alors que j'entendis parler des mercenaires, des Selenytes : des humbles citoyens de ce monde qui procuraient de l'aide contre quelques malheureux kamas, ils étaient sages, forts et respectueux ,convainque par leurs convictions, leur bonne humeur, leur fonction et leur sympathies je décidai, d'y postuler moi même... Malgré ma jeune expérience de ce monde, j'eu la sensation, que mon devoir était d'y postuler, comme si dans mes autres vies antérieures j'avais été mercenaire, c'est pour cela que j'envoyai mon fidèle Volt leur donne mon parchemin, un malheureux parchemin, mais y résidant mon histoire, mes convictions et ce modeste parchemin cèlera mon futur....

Plusieurs jours avaient passé depuis que j'avais donné mon parchemin aux Selenytes. J'étais toujours dans la guilde au petit Eniripsa, qui tomba malgré moi, amoureux de moi... Mais cela ne fût point un problème, si un sacrieur dans la même guilde ne m'aimait pas aussi. Tous deux voulurent se marier avec moi, mais sans me demander mon avis, alarmée je quittai la guilde et m'enfuis le plus loin possible. Je me retrouvais sur en plein dans l'antre du Donjon Bouftou, je ne voyais aucune issue, quand Ainex vînt me sauver. Nous discutâmes, un long moment. Nous allâmes tout deux à la Maison des Selenytes, où je rencontrais TuBaRoiD, un charmant sacrieur, avec qui je parlai des heures. Il me parla aussi de vous, cette guilde. Cette fabuleuse guilde, curieuse j'allai alors visiter votre antre. Surprise et comblée de trouver une guilde, où l'entraide est de mise, où l'inactivitée est absente. Je voudrais intégrer votre guilde, car j'aime vos motivations, j'aime le fait que le concours de up ou de level ne soit pas présent, c'est rare, j'aime l'entraide, je voudrais y participer. Les évènements que vous organisez m'attirent et l'envie d'y participer est présente. Vous connaissez la suite ?



Vous pourrez me reconnaître sous différentes formes :

Ma tenue pour acquérir de l'expérience : Les fameuses oreilles de Wabbit ainsi que la peau du Prespic.
Et enfin ma tenue de guilde : Dora et cape du Samouraï.Ma tenue d'aspirante Selenyte : Chapeau Pointu et cape Itou Lascion.
Et j'ai finalement troqué ma coquille pour la tête du Dragon Cochon, j'ai toujours ma cape que j'ai volé à Shika, mais je compte l'échanger contre la cape du Dragon Cochon Bientôt.

J'ai quelques petits compagnons qui arrivent à survivre avec moi :

Une dragodinde que j'ai obtenus quelques jours auparavant. Qui se nomme DrewII (Mon corbac ayant déserté mon sac)
Un écureuil qui m'aime bien et s'incruste dans mon sac pour me voler mes noisettes. Je ne lui ai pas encore trouvé de nom.
( Les autres sont morts ou ont désertés)
Sachant que j'accueil deux nouveaux amis : Mon dragonnet que je viens de dompter ce matin. Et mon craqueleur qui se nomme Goliath.

J'ai passé le cercle de puissance 100.
J'ai toujours les mêmes choses, je déteste toujours autant le chêne Mou.
Euh j'ai appris à fabriquer des potions pour endormir et tuer par la même occasion Drezden.

Revenir en haut Aller en bas
Tael
Peut se reconvertir en tonneau.
avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 14/11/2009
Localisation : Lille.

MessageSujet: Re: Qui a dit que Lyonna était un chat ?   Sam 10 Avr - 8:01

"Aujourd'hui a 2:00".... GEEK
Revenir en haut Aller en bas
TuBaR
Tubinator
Tubinator
avatar

Messages : 4337
Date d'inscription : 20/04/2009
Age : 3
Localisation : Une petite chaumière en Amakna.

MessageSujet: Re: Qui a dit que Lyonna était un chat ?   Sam 10 Avr - 8:39

geek

_________________
-Le Tireur d'Oreilles.-




L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délais.
Revenir en haut Aller en bas
http://zygo.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a dit que Lyonna était un chat ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui a dit que Lyonna était un chat ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si la Normandie était plus Viking que la Scandinavie ?
» Recherche n° STALAG ou mon père était prisonnier
» Et si c'était vrai ...
» Le petit épicier était un gros trafiquant
» il était propre il ne l'ai plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZyGoMaTiK :: Bureaux de la Zygo :: Présentations-
Sauter vers: